Pour Pâques, sur quel chocolat va-t-on craquer ?

Image illustrant Pour Pâques, sur quel chocolat va-t-on craquer ? 30/03/2018

Mélanie Simon, la diététicienne-nutritionniste du Cabinet paramédical des Gayeulles de Rennes, nous informe et nous rassure concernant notre consommation de chocolat pour le week-end de Pâques.

 

  • Que les amateurs de chocolat se détendent : ils peuvent satisfaire leurs penchants !

En effet, le chocolat, tant décrié pour sa richesse en calories, pourrait bien vous étonner par ses vertus cachées.
Alors chocolat noir, au lait ou encore fourré ou aux noisettes, apprenez à le choisir !

Certes, avec plus de 500 kilocalories pour 100 grammes, le chocolat est très énergétique ! Mais si l'on sait rester raisonnable, un à deux carrés ne pèsent pas lourd sur la journée ! Cette énergie provient essentiellement des lipides (30 %) présents dans le beurre de cacao, et des glucides (50 à 60 %) apportés par le cacao et le sucre ajouté. Ainsi, le chocolat noir, riche en cacao, est plus gras que le chocolat au lait ; en contrepartie, ce dernier est plus sucré. Donc stop aux idées reçues le chocolat noir n'est pas moins calorique que le chocolat au lait.

Le chocolat apporte aussi des minéraux, des oligo-éléments, comme le magnésium, le fer et le cuivre, et quelques vitamines du groupe B.

 

  • Le chocolat noir remporte la palme de la richesse en magnésium !

Avec 110 mg pour 100 g, il fait d'ailleurs partie des aliments qui en sont le plus riche. Une barre de 30 g couvre plus de 10 % des Apports Journaliers Recommandés. Autant profiter d'un carré de chocolat à la fin d'un repas ! 

Avec des amandes ou des noisettes, quel atout ! Ces fruits oléagineux apportent des lipides polyinsaturés de très bonne qualité, ainsi que du magnésium, du phosphore et un peu de fer végétal.

 

  • Attention quand même à l'apport calorique final …

 Outre le magnésium, le chocolat contient de nombreuses autres substances psychostimulantes… Sérotonine et phényléthylamine ont une action antidépressive. Caféine et théobromine sont des alcaloïdes qui agissent comme stimulants sur le système nerveux. La consommation de chocolat libère en outre de la dopamine et des endorphines, substances fortement impliquées dans le plaisir et connues pour leurs vertus apaisantes...

D'où la difficulté à ne manger qu'un seul carré de chocolat sans tomber dans la tablette entière !

Le cacao contient surtout des polyphénols aux vertus antioxydantes. Elles agissent en limitant l'oxydation des lipides du sang, ce qui protège l'organisme du vieillissement cellulaire et des risques de maladies cardiovasculaires. Mais les quantités à consommer pour une bonne prévention cardiovasculaire restent inconnues pour l'instant...

 

Associé à une alimentation saine et consommé sans excès, le chocolat peut être croqué sans sourciller ! User sans abuser, tel est le maître mot pour cet aliment plaisir.