Informations principales de la semaine (N°21)

Image illustrant Informations principales de la semaine (N°21) 09/09/2018

Cette semaine, l'équipe du Cabinet paramédical des Gayeulles de Rennes espère que la rentrée s'est bien passée pour toutes les personnes concernées, et en profite pour faire sa propre rentrée avec un retour des articles hebdomadaires !

Nous vous présentons donc notre sélection d'articles retenus sur les réseaux sociaux, touchant à l'actualité et à la santé, avec 3 informations principales :

  • Tout d'abord, Le Figaro Santé nous fait part d'une étude concernant les bienfaits du régime méditerranéen pour les personnes âgées atteintes d'ostéoporose. Grâce à des conseils diététiques adaptés au cas par cas et des paniers alimentaires personnalisés visant à les encourager, les volontaires ont suivi ce régime alimentaire pendant un an. Les chercheurs se sont intéressés aux différents marqueurs de la santé de nos os et notamment à l’ostéoporose, cette maladie caractérisée par une diminution de la masse de l’os et une détérioration du tissu osseux. Liée au vieillissement, elle rend les os plus fragiles et provoque environ 400.000 fractures chaque année en France, selon l’INSERM. Résultats: chez les gens sans ostéoporose, aucun effet particulier sur les os n’a été remarqué. En revanche, pour ceux atteints de la maladie, le régime méditerranéen a permis une augmentation de leur densité osseuse du col fémoral, alors que celle du groupe de contrôle, sans régime particulier, a diminué. (1)
  • L'INPES, Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé, a édité un document concernant le sommeil de l'enfant à l'occasion de la rentrée des classes. En moyenne, le nouveau-né dort de 16 à 17 heures par jour, l'enfant de 3 ans, 12 heures, celui de 6 ans, 10 heures, et l'adolescent de 12 ans, 9 heures. Le sommeil est un besoin qui varie d'un enfant à l'autre, parfois d'un jour à l'autre. Le meilleur repère d'un bon sommeil, c'est un enfant en forme dans la journée. Un enfant qui ne dort pas assez est difficile à réveiller le matin, fatigué, somnolent et irritable. Il fait des fautes inhabituelles à l'école et n'est pas attentif. Le cerveau a besoin de sommeil et celui-ci est constructif. Le corps récupère, « recharge ses batteries » et se régénère. Dormir aide à grandir, à mémoriser ce qu'on apprend et à développer le cerveau. Une sieste est également souvent nécessaire pour compléter la nuit de l'enfant. (2)
  • France Info nous parle des milliers d'enfants handicapés qui, comme chaque année, n'ont pas pu rentrer en classe, faute d'AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire). Une situation inaceptable pour les associations. Certains parents n’ont pas accès à la scolarisation pour leurs enfants et ne peuvent donc souvent pas aller travailler pour pouvoir s’occuper d'eux. Pour d'autres, une scolarisation partielle est possible avec quelques heures par semaine et une qualité d’accompagnement très inégale. Enfin, des listes d’attente sur des établissements médicaux spécialisés sont établies pour d'autres familles qui, depuis des années, n’ont pas de place pour leurs enfants. En 2017, d'après le ministère de l'Education, 321.476 élèves en situation de handicap étaient scolarisés en France. Ils seront 20.000 en plus en 2018. Mais, pour les associations, le compte n'y est pas. (3)

 

 

(1) Figaro Santé : Régime méditerranéen et ostéoporose

(2) INPES : Sommeil de l'enfant

(3) France Info : Handicap et scolarité